Envie de soulager votre mal de pied ? Et si vous appeliez le podologue ?



Le mal de pied est un problème de santé tout sauf anodin. Tout d’abord parce qu’il est responsable de douleurs aussi lancinantes qu’invalidantes. Non content d’être très douloureux, il a tendance à s’étendre et à compromettre l’équilibre mécanique du corps tout entier. Ensuite parce qu’il touche un éventail extrêmement large de la population. 67% de français pour être précis, qui déclarent avoir mal au pied d’après une enquête menée par l’Union Française pour la santé du pied en 2012. Cela dit, il semblerait que les personnes atteintes de mal de pied aient tendance à souffrir en silence. Seuls 30% d’entre eux consultent un podologue pour soulager leur mal de pied. Un spécialiste du pied, Alain Lebariller, nous explique pourquoi la santé du pied est un enjeu crucial. Et comment le podologue peut agir pour soulager le mal de pied durablement.

Le pied dans tous ses états

Podologie, spécialité la santé du pied

La podologie est une des plus récentes professions paramédicales apparue dans le paysage belge. Elle a vu le jour officiellement en 2002, même si certains podologues exerçaient bien auparavant. A l’heure actuelle, seules 3 écoles (Bruxelles x2 et Gand) sont reconnues pour former et attribuer le titre de « bachelier en podologie » soit le titre de « podologue- podothérapeute ». Podologue : Une profession qui ne s’intéresse qu’aux pieds ?… Certainement pas.

Le pied, une mécanique complexe…

Au préalable, il est fondamental de comprendre la complexité des pied. Ils regroupent à eux 2 plus d’un ¼ des os du squelette et s’organisent dans une architecture ostéo-articulaire leur conférant une double capacité mécanique : celle de s’adapter aux irrégularités du sol (=pronation) et celle de propulser le poids du corps (=supination).

…Et irremplaçable

En outre les connaissances médicales ne permettent pas, à l’heure actuelle, de pouvoir remplacer le pied comme nous le connaissons pour la hanche ou pour le genou. Seule la prothèse de type ‘spatule’ existe, et, est régulièrement mis en avant avec la médiatisation du handisport

Pour une travailler votre posture, pensez au correcteur de posture ORA

…Ca, c’est le pied…

Biomécanique de la marche et fonction fondamentale du pied

Depuis les années 50’ les chercheurs ont permis de mettre en lumière la biomécanique de la marche et la fonction fondamentale du pied et de certaines articulations en particulier. On sait maintenant que le pied doit subir des contraintes équivalentes à 2 à 3 fois le poids du corps à la marche (et jusqu’à 5 fois à la course)

Articulations du pied et membre inférieur

C’est ainsi que l’arrière du pied, notamment par l’articulation sous-talaire (sous –astragalienne selon l’ancienne nomenclature) possède un rôle clef dans le déroulement du pas mais aussi dans ses interactions avec l’ensemble du membre inférieur (cheville, genou, hanche, bassin et dos).

De même, l’articulation du gros orteil que l’on nomme 1er rayon a un rôle crucial dans la stabilité de l’avant-pied et dans sa fonction de propulsion. Ces deux articulations travaillent ensemble, elles sont dépendantes l’une de l’autre.

La consultation podologique , la santé des pieds à la tête

De l’analyse de la marche aux semelles orthopédiques

L’analyse de la marche est un examen spécifique que l’on peut pratiquer auprès de son podologue.

Après une première partie dédiée à une prise de mesure de déviations articulaires traduisant ainsi la capacité physique du patient (déviation articulaire des tibias, de l’arrière-pied, de l’avant-pied, du premier rayon et d’une possible différence de longueur entre les deux membres inférieurs…entre autre), le professionnel analyse le mécanisme de la marche à la recherche de mouvements défaillants ou excessifs. Il pourra dès lors proposer une paire de semelles adaptées afin de rétablir un dynamisme physiologique et symétrique des membres inférieurs.

Mal de pied et problèmes cutanés : le podologue à la rescousse

Les patients sont amenés à réaliser ce type d’examen lorsqu’ils présentent des douleurs aigues aux pieds (aponévrosite plantaire, épine calcanéenne, métatarsalgie) ou des douleurs de fonctionnement (douleurs de tibias, de genoux, de hanche ou de dos…) déclenchées à partir d’un temps d’activités.

Il est est de même pour des problèmes cutanés de type durillon et/ou cor (épaississement de la couche cornée de l’épiderme) sont l’expression de points d’hyperpression ou de friction… Et donc d’origine mécanique.

Découvrez les Digitubes à l’épitélium contre les cors aux pieds

Semelles de correction personnalisées

Le podologue pourra, s’il juge comprendre la pathomécanique, proposer des semelles de corrections biomécaniques, totalement réalisées sur mesure, au départ d’une prise d’empreinte des pieds dans leur position articulaire de référence.

email

Have your say