Pourquoi diable a-t-on les pieds qui puent ?



Les pieds sentent mauvais. Une affirmation banale qui reflète une réalité apparemment inéluctable. On a toujours tendance à penser que ces senteurs puissantes ont une origine naturelle. On se hâte de trouver de bonnes explications pour les pieds qui puent. Ses pieds sentent mauvais ? C’est normal, il est en pleine croissance… Mais bien sûr, il revient du sport ! Evidemment, il reste debout toute la journée…Tous les prétextes semblent bons pour ne pas se pencher sérieusement sur la santé des pieds. Comme si on les avait dans le nez. Pourtant, les mauvaises odeurs des pieds cachent souvent des problèmes concrets, tangibles et surtout résolubles ! Parce que sentir mauvais des pieds n’est pas une fatalité, lisez cet article pour mieux comprendre l’origine des odeurs. Et pour apprendre à lutter… sur un pied d’égalité.

Vous avez les pieds qui puent ? C’est normal

La transpiration des pieds, un phénomène naturel

La peau des pieds contient environ 250 000 glandes. Pour la plupart des glandes sudoripares éparpillées sur la surface de la peau et destinées à libérer de la sueur pour régler la température corporelle. Des pieds enfermés régulièrement dans des chaussures fermées, dans des chaussettes hermétiques, soumis parfois à une activité physique intense, sont condamnés à libérer des litres de transpiration pour ne pas que la température explose.

L’intensité de la transpiration en général, des pieds en particulier dépend, entre autre, de l’âge, du sexe, de la saison, de l’intensité de l’activité physique, du stress et de l’activité sexuelle du propriétaire de ces aimables extrémités.

La Transpiration chargée également d’éliminer les toxines de l’organisme, est riche en toxines, en particules minérales et organiques, qui sont les principales responsables des odeurs.

Découvrez les semelles à eau qui absorbent la transpiration des pieds

Pieds, sueur et mauvaises odeurs

Malgré les sécrétions de sueurs abondantes, la température monte rapidement au sein de la chaussure et la combinaison humidité, chaleur, et « nourriture » ( peaux mortes, résidus minéraux et organiques ) disséminée au fond des chaussettes, favorise la naissance et la prolifération de bactéries. Les espaces entre les doigts de pieds ayant la fâcheuse tendance de concentrer chaleur et humidité, sont particulièrement exposés à ce phénomène. Ils courent le risque en permanence de se transformer en nids à champignons, responsables de mycoses des pieds.

Transpiration acre, bactéries, champignons, chaleur, humidité et manque d’aération : un cocktail explosif pour les pieds…et pour les narines.

Inutile de vous dire qu’après une journée de marathon, au propre comme au figuré, les pieds ne risquent pas de sentir naturellement la rose. Et l’odeur risque de se corser si les certains facteurs aggravants s’en mêlent : Certaines maladies et infections, pratique assidue du sport, mauvais séchage de pieds en sortant du bain, chauffage extrême, chaussures inadaptées, temps de pluie , mauvaise gestion des émotions, sueurs nocturnes… et j’en passe.

Contre les sueurs nocturnes et les endormissement difficiles, une astuce qui marche : remplissez l’oreiller à eau d’eau fraiche. La température de votre tête diminuera et le sommeil s’invitera naturellement.

Peut on lutter contre les pieds qui puent ?

Rassurez vous, la réponse est oui !

Ces explications ont au moins un mérite : celui d’apporter quelques pistes de réflexions pour comprendre le phénomène et d’organiser la lutte contre les mauvaises odeurs qui empoisonnent notre atmosphère et parfois même notre vie.

Mais pour trouver des conseils concrets, pratiques et efficaces contre les pieds qui puent, rendez vous prochainement à la 2e partie de l’article.

Découvrez les sous vêtements chauds anti transpiration

email

Have your say